Différences de sexe dans la perception des expressions faciales

Self-défense : perception des expressions faciales

En phase de pré-agression la lecture des expressions faciales peut totalement changer l’issue de celle-ci. Les différences dans la perception des expressions faciales dans des recherches antérieures indiquent que les femmes ont plus de facilité à les reconnaître que les hommes. Dans la présente étude, il a été examiné si cet avantage féminin dans le traitement des expressions faciales se produit également au niveau inconscient.

De plus en plus de preuves démontrent les différences entre les sexes dans le traitement des expressions faciales. En particulier, de nombreuses études suggèrent que les femmes sont supérieures dans le traitement de l'expression faciale, généralement qualifiée d'avantage féminin (1). Les femmes reconnaissent plus précisément les émotions faciales subtiles (2) et utilisent plus efficacement l'information audiovisuelle et multi-sensorielle (3) que les hommes.

Même si cela peut également dépendre du type d'expressions faciales (4), cet avantage féminin dans le traitement de l'expression faciale semble être plus important dans la vitesse, plutôt que dans l'exactitude, de l'identification de celles-ci. Dans une utilisation de self-défense les femmes reconnaîtraient donc mieux les expressions faciales de la peur et de la tristesse, tandis que les hommes seraient plus aptes à reconnaître les visages en colère (5).

L'avantage féminin

L'avantage féminin dans le traitement de l'expression faciale est-il dû au traitement inconscient des informations émotionnelles par les femmes ? Pour répondre à cette question, il a été évalué les différences entre les hommes et les femmes quant à leur vitesse de détection des visages rendus invisibles par la suppression continue d’un flash. Tout en sachant que :

  • les informations émotionnelles peuvent être traitées même lorsque les personnes ne sont pas conscientes des stimuli. L'amygdale réagissant activement aux visages effrayants et invisibles lorsqu'un visage effrayant est rendu invisible par masquage (6) et par suppression interoculaire (7).
  • la recherche sur un effet secondaire d'adaptation suggère également que l'information émotionnelle des visages peut être traitée sans conscience visuelle. Lorsque le visage adaptatif est supprimé de la conscience visuelle, un effet d'adaptation à l'identité faciale n'est pas observé (8), mais un effet d'adaptation aux expressions faciales se produit encore (9).
  • les visages émotionnels restent dominants sur une plus longue période contrairement aux visages neutres lors d'une rivalité binoculaire conventionnelle (10), suggérant un traitement inconscient des expressions faciales.

 

L’étude

Dans deux parties de l’étude, les participants ont effectué une tâche de détection simple et une tâche alors que les visages étaient rendus invisibles par la suppression continue d’un flash. Lorsque les visages avec des expressions de pleine intensité ont été supprimés, il n'y avait pas de différence significative entre les sexes au moment de la rupture de la suppression (étude n°1). Cependant, lorsque les visages supprimés représentaient des expressions de faible intensité, la suppression s'est brisée plus tôt chez les hommes que chez les femmes, ce qui indique que les hommes peuvent être plus sensibles aux traits faciaux associés aux expressions faciales légères (étude n°2). Les résultats actuels suggèrent que l'avantage féminin dans le traitement des expressions faciales est absent dans le traitement inconscient de l'information émotionnelle. L'avantage féminin dans le traitement de l'expression faciale peut nécessiter une perception consciente des visages.

Conclusion

Bien que les résultats rapportés dans cette étude soient basés sur un nombre relativement faible de participants, l'étude actuelle révèle trois aspects importants du traitement de l'information sociale en évaluant le traitement inconscient des visages :

  • les hommes peuvent être plus sensibles aux traits du visage liés aux expressions faciales légères par rapport aux femmes. Ce qui suggère à son tour que l'avantage féminin généralement connu dans la reconnaissance des expressions faciales nécessite une perception consciente des visages ;
  • les visages heureux sont traités plus efficacement, indépendamment du sexe d'un percepteur ou d'un modèle ;
  • la présente étude démontre également que les traits faciaux liés au sexe peuvent être traités même lorsque les images faciales sont supprimées de la conscience visuelle.

12/10/2017


Self-défense : technique anti agression ?

En self-défense la mise en application de technique anti agression s'applique à partir du moment ou le contact avec l'agresseur est effectif...
Self-défense : technique anti agression ?

Krav maga : le vrai visage de la violence

Le vrai visage de la violence ne fait pas partie d'une jolie histoire avec le gentil qui gagne toujours à la fin...
Krav maga : le vrai visage de la violence