Comment ne plus avoir peur de se battre ?

Comment ne pas avoir peur de se battre ?

Penser qu'il faut arriver à surmonter la peur avant de pouvoir se battre est une erreur. Du coup comment s’entraîner à ne pas avoir peur de se battre ? Le seul moyen de surmonter cette peur est de se battre contre elle psychologiquement, verbalement ou physiquement. La peur est une émotion que tout individu ressent à différents degrés face à un obstacle exceptionnel ou à une difficulté inhabituelle. Ce sentiment est propre à la nature humaine.
 
C’est même au contraire un moteur qui doit permettre d’avancer et de prendre les précautions nécessaires pour pouvoir y faire face.
 
La peur au quotidien
 
Au quotidien soudainement et automatiquement l'organisme est alerté par l'existence d'un danger extérieur. Si les hominidés comme toutes les autres espèces sont parvenus à survivre et à prospérer malgré les dangers de l’environnement c'est grâce à cette peur.
 
Il s'agit d'un système réflexe ancestrale, activé par le cerveau reptilien sous l'impulsion de certains stimuli perçus comme des signaux de danger pour sa survie ou pour son intégrité physique. Le cerveau reptilien est totalement défini par l’évolution des espèces et n’apprend rien. Il gère nos instincts de vie et de survie. C’est pour ces raisons :

  • que ce mécanisme réflexe permet à l'organisme de réagir extrêmement vite ;
  • que la peur ne disparaîtra jamais.

Le reste du temps quand ce n’est pas le cerveau reptilien qui gère, nos capacités intellectuelles nous permettent de mentaliser les peurs. Alors que le plus souvent elles n’existent souvent que sous forme de pensées. La pensée est créatrice. Par la pensée, nous pouvons créer nos peurs.
 
La peur dans l’organisme
 
La peur peut dérégler le métabolisme et créer toutes sortes de désordres physiques et psychologiques, telles des palpitations cardiaques, des troubles intestinaux, des sueurs froides, des tensions nerveuses, des états dépressifs, et une foule d’autres problèmes de santé. Il est nocif pour notre organisme d’avoir peur d’avoir peur.
 
Les plus grands combattants ne se battent pas sans peur. Ils luttent contre elle, font avec, voir s’en servent.
 
Manque d’exposition à la peur ?
 
Par manque d’exposition à la peur les sociétés des pays dits développés ou industriels n’habitue-t-elle plus autant l’être humain à être capable de réagir ? En attendant quoi qu’il arrive, face à une peur intense, notre cerveau reptilien sera toujours prêt. La pression reptilienne demeure. Elle est même renforcée quand l’état de peur augmente en intensité. Le cerveau reptilien est primaire dans son fonctionnement. Son registre est exclusivement basé sur l’axe plaisir/déplaisir, avec un arrière-plan aussi archaïque que subconscient et efficace : l’axe vie/mort. Aussi basique en soi qu'indispensable, car son rôle est de nous protéger. 
 
Comment surpasser cette peur de se battre ?
 
Depuis toujours toutes les sociétés ont condamné cet acte. L’éducation, la pression sociale... inculque depuis l’enfance « qu’il ne faut pas le faire ». C’est une vérité. Bien que ce ne soit jamais une bonne solution, que cela soit verbalement ou physiquement, parfois combattre est inévitable. Cette condamnation ou réprobation sévère de la violence visant une personne, ses actes à d’une certaine manière portée ses fruits au niveau sociétal. Sauf qu’elle a engendré malgré elle des générations d’hommes et de femmes qui ne savent plus se défendre. Savoir se défendre est quasiment devenu élitiste ou sectaire.
 
Les moyens ?
 
Rien de plus facile que de couper la parole à quelqu’un lors d’une altercation verbale, ou bien de l’insulter par énervement. La réaction de l’interlocuteur n’en sera qu’une surenchère de l’agressivité. Pas besoin d’un long apprentissage pour pratiquer ce genre de maladresse. En revanche, faire diminuer l’agressivité d’un interlocuteur relève d’un degré de connaissance et de savoir faire.
 
Gestion du conflit
 
Quelconque méthodologie ou moyens nécessite dans les cas de l’entraînement et de la pratique. Pendant l’interview :

  • se montrer toujours confiant ;
  • pas de regard gêné ou nerveux, ni arrogant.

Muscles faciaux
 
Le visage révèle énormément de nos émotions :

  • faites attention aux muscles du visage ;
  • faite un effort pour rester impassible ;
  • travaillez à relaxer son visage, en gardant les muscles immobiles.

Ton de la voix
 
Le ton de la voix peut aussi dépeindre notre état de confiance :

  • gardez le ton de la voix uniforme ou neutre ;
  • évitez les tons intimidé, agressif ou hystérique ;
  • ne pas parlez trop lentement ou trop doucement et d’un ton clair.

Gestuelle
 
Les fortes émotions comme la peur panique s’affichent sur notre le langage corporel. Il peut être très difficile de rester calme, mais il s’agit de la chose la plus importante. Cela ne peut tout simplement pas être une option.
 
Traiter directement la peur
 
La seule façon de faire face à la peur est de l'aborder de front. Le déni est une tendance naturelle de la nature humaine. Se forcez à faire face à une situation de peur dans la vie renforcent l’estime et la confiance en soi. Tant que ce sentiment de peur ne dépasse pas une certaine mesure, il est de toute façon bénéfique. Par contre, lorsqu’elle empêche d’avancer, il devient capital de le combattre.
 
Conclusion
 
La peur n’est pas un sentiment qui disparaît en un clin d’œil. Il faut du temps pour y parvenir, et surtout de la volonté. Surmonter la peur demande un travail sur soi, la volonté de repousser petit à petit ses limites et un jour, les abolir. Il est indispensable de s’entraîner. Pour ne pas avoir peur de se battre, la seule possibilité est de venir s’entraîner à la pratique, entre autres du krav maga. Pour que le moment voulu ce savoir-faire puisse compenser un tant soit peu cette peur. Le reste des recherches de solutions n’étant qu’illusion.

 

19/07/2017


Comment gagner un combat de rue ?

Savoir se protéger et avoir les compétences nécessaires pour le faire sont les clefs de la survie dans la rue....
Comment gagner un combat de rue ?

Technique de krav maga pour se défendre face à un étranglement contre un mur. 
Krav maga : Technique pour contrer un étranglement