L'historique du krav maga

Le Krav Maga enseigné à La Rochelle n'est pas un nouvel art martial mais un système de défense moderne, comparativement aux arts martiaux ancestraux.

Le créateur du krav maga M. Imrich Lichtenfeld naît en 1910 à Budapest et grandit à Bratislava en Tchécoslovaquie. Très jeune il s’entraîne à la boxe, la lutte, le judo, la natation ou la gymnastique et participe aux cours de self-défense dispensés par son père. Le Krav Maga a pour principale particularité qu'il n'y est pas de règle. Il en découle un système de self-défense conçu de tel façon, que tout individu puisse se défendre contre tous types d'agressions. Le tout intégré dans de très nombreux programmes et de scénarios différents.
Contrairement à de nombreux arts martiaux, le Krav Maga ne présuppose pas que les combattants respectent un ensemble quelconque de règles. En particulier, l'entraînement insiste sur des situations les plus proches de la réalité telles que :

  • Se défendre à main nues contre des coups de poing, coups de pied…
  • réagir à une attaque surprise
  • contre différentes saisies (étranglement, ceinturage, saisie des cheveux…)
  • contre une attaque à main armée tel que couteau, arme à feu ou bâton
  • empêcher l'adversaire de sortir une arme et/ou de s'en servir
  • combattre contre plusieurs adversaires
  • sortir d'une situation d'encerclement
  • continuer à se battre "sonné", "attaché" ...
  • savoir sortir d'une situation d'encerclement
  • libérer, dégager ou protéger autrui.

 
L'entraînement au Krav Maga, l'absence de règles développe des réflexes importants. Cela englobe aussi des situations susceptibles de dégénérer en combat et des méthodes, aussi bien verbales que physiques, pour éviter la violence lorsque c'est possible.

Les dates les plus marquantes qui vont modeler l'élaboration du krav maga:

  • 1928 :  Imrich Lichtenfeld gagne le championnat de lutte de la jeunesse Slovaque.
  • 1929 :  il gagne le même championnat de lutte mais chez les adultes et dans deux catégories de poids différentes, ainsi que le championnat national de boxe et une compétition internationale de gymnastique.
  • 1935 : une côte cassée pendant un entraînement juste avant une compétition en Palestine l’empêche d’y participer ; de cet évènement il va tirer un principe  de sécurité dans la pratique, contraire à l’attitude qui consiste à gagner à tout prix.
  • De 1936 à 1940 : Imrich Lichtenfeld se consacre plutôt à la lutte. Il entraîne, pratique et gagne une douzaine de prix et de médailles. Il est considéré comme un des meilleurs lutteurs européens.


Durant cette période, Imrich Lichtenfeld participe à d’innombrables affrontements et combats de rue contre des agresseurs anti-sémites en groupe ou seul. Avec la montée de l’anti-sémitisme et du fascisme, les nazis se répandent en Slovaquie et les juifs sont violemment persécutés. Il organise un groupe de jeunes juifs issus pour la plupart de la boxe, de la lutte ou de la musculation pour contrer les émeutes et empêcher les bandes anti-sémites de pénétrer dans le quartier juif.
Cette violence a forgé l’esprit et le corps d’Imrich Lichtenfeld et l’a transformé de sportif à combattant de rue accomplit, avec une expérience unique qui plantera en lui la graine, qui plus tard deviendra le système de self-defense qu’il élaborera : le Krav Maga.

Dès cette époque, il appliquera les principes fondamentaux de son système de self-defense :

  • Utiliser les réflexes
  • Le mouvement naturel
  • L'attaque et défense simultanée
  • Retrouver ses moyens après un coup

En 1940 Imrich Lichtenfeld n'est plus en sécurité avec les autorités locales devenues fascistes et il doit quitter sa maison et sa famille. Il réussit à échapper aux nazis et rejoint la légion Tchèque commandée alors par l’armée britannique. Il sert alors en différents points du moyen orient pendant un an et demi puis il reçoit un permis d’entrée pour l'Israël.

  • 1944 : Imrich Lichtenfeld commence à entraîner les soldats israéliens. Il entraîne plusieurs unités d’élites : Palmach (unités de combat créés en 1941), Palyam (les commandos marines) ainsi que des officiers de polices. Il leur enseigne la condition physique pour le combat, le combat au corps à corps sans arme, les attaques de sentinelles, les tactiques de baïonnettes, le combat, le bâton et au couteau.
  • 1948 : avec la naissance de l’état d’Israël, Imrich Lichtenfeld devient l'instructeur en chef en éducation physique et en Krav maga pour l’armée. Il servira l’Armée de Défense d'Israel (IDF) pendant 20 ans affinant et développant sa méthode de self défense unique.


De 1948 à 1963, Imrich Lichtenfeld a développé et affiné ses propres méthodes de self-defense et de combat au corps-à-corps tout en formant les soldats israéliens dans ces mêmes techniques. Pendant cette période, il a personnellement qualifié les meilleurs combattants des unités d'élite de l'armée israélienne. Entre 1963 et 1964, lorsque il a finalement pris sa retraite du service militaire, il avait déjà commencé à modifier le style avec l'objectif qu'il pourrait être utilisé par des civils. Créant ainsi des techniques qui ne reposent pas sur ce que les unités militaires peuvent compter, comme les armes ou le nombre. La méthode est adaptée pour convenir à tout le monde : que cela soit hommes ou femmes, jeunes ou adultes, tous ceux qui auraient besoin de survivre à une attaque avec un minimum de risques et de dommages.

Il adopte le système de ceinture pour structurer le krav maga et assurer une progression  en toute sécurité. Pendant ce temps il continue à servir comme consultant et instructeur de krav maga pour l’IDF et d’autres forces de sécurité. Jusqu’en 1987, il aura formé prés de 80 000 militaires hommes et 12 000 militaires femmes au krav maga.

1972 : la première formation d’instructeur destiné aux civils à l’institut Wingate démarre. Dès lors la méthode se répand auprès de nombreux civils. Depuis, des milliers de personnes dans le monde entier et de tous milieux se forment au krav maga : services secrets israéliens, police, écoles, instituts privés ou cadres publics, Le krav maga est reconnu par le Ministère de l’éducation nationale en Israel.
1978 :Imrich Lichtenfeld crée l’Israeli Krav Maga Association (IKMA ) pour diffuser la méthode et transmettre ses valeurs. Il en restera le président jusqu’à la fin de sa vie. L'objectif de cette organisation était de créer un organe qui servirait à promouvoir la pureté du Krav Maga, tout en lui permettant de se développer. Le but était de créer une organisation qui serait non-partisane, apolitique et indépendante de toutes autres organisations sportives: la plus haute autorité unique pour le Krav Maga.

Les membres fondateurs sont :
Imi Sde'Or, Barak Yehoshua, Tsvi Morik, Haim Zut, Eli Aviksar, Rafi Algrisi, Haim Gidon, et Oskar Klein. Dans le civil, Imrich Lichtenfeld commence à former ses premiers élèves, notamment Avi Avisidon Israel (première personne à obtenir une ceinture noire de krav maga 1979), Eyal Yanilov Israel (1979), Haim Gidon Israel (1980), Richard Douieb France (1980), Darren Levine USA (1984).

  • 1987 : Eli Aviksar quitte l'IKMA pour fonder sa propre fédération : le KAMI (ou krav magen). Le KAMI est aujourd'hui la fédération de krav maga la plus répandue en Israël, reconnue par l'état d'Israël et l’institut Wingate.
  • 1990 : Kobi Lichtenstein, un élève de Eli Aviksar, fonde la fédération brésilienne de krav maga.
  • 1991 : Imrich Lichtenfeld nomme Haim Gidon instructeur en chef de l'IKMA, et le nomme successeur officiel à la tête de l'IKMA en 1998.
  • 1994 : Eyal Yanilov fonde l'IKMF (International Krav Maga Fédération) pour développer le krav maga hors d'Israel.
  • 1997 : Darren Levine fonde au USA l'association Américaine de Krav Maga (IKMFUSA), avec l'accord de Imrich Lichtenfeld.


Sont reconnues par l'Etat d'Israël et les membres de l’institut Wingate : L'IKMA, l'IKMF et le KAMI.

Le 8 Janvier 1998 Imrich Lichtenfeld est mort à l’âge de 88 ans

Aujourd'hui, il existe une multitude de fédérations de krav maga à travers le monde. Chaque fédération développe un style de krav maga qui lui est propre, en fonction de sa vision du krav maga de ses dirigeants, de leur philosophie et de leurs expériences de la vie

Le krav maga de Imrich Lichtenfeld n'était pas un système de self-defense figé, mais un concept de combat modulable en fonction de certains principes de bases, que chacun adapte à sa personnalité et sa morphologie.... toujours dans un seul but : l'efficacité.


Comment gagner un combat de rue ?

Savoir se protéger et avoir les compétences nécessaires pour le faire sont les clefs de la survie dans la rue...
Comment gagner un combat de rue ?

Se défendre dans la rue : attaques les plus courantes

Avant d'apprendre à se défendre dans la rue il est indispensable de connaître les...
Se défendre dans la rue : attaques les plus courantes