Se défendre face à la réalité de la rue

Que faire en cas d'agression ?

La réponse a comment se défendre dans la réalité de la rue est certes intimement liée à la pratique de la self-défense. Mais la réalité de la rue est telle, que la self-défense se devrait de ne préparer ses pratiquants qu'aux situations actuelles et réalistes et ne pas se contenter de répéter des techniques, qui peuvent les induire en erreur et faire illusion sur leur capacité réelle le moment venu.
 
Les trois stratégies
 
« Confronté à une épreuve, l’homme ne dispose que de trois choix : combattre, ne rien faire ou fuir » Henri Laborit, 1976. En 1988, Guy Bajois, (sociologue à l’université de Lille), a corrigé cette catégorisation. La stratégie qui consiste à « ne rien faire » englobe des attitudes très différentes : elle va de la participation active à la résignation passive qu’il nomme « apathie ».

La fuite
 
Chez tous les animaux non humains il y a une période de conscience intensifiée avant la fuite, durant laquelle chaque animal interprète les signaux comportementaux des autres pour utiliser le comportement adapté. L'immense majorité des êtres humains ne sont plus préparés à gérer correctement ce type de situation stressante.
 
La fuite est parfois la forme de self-défense la plus appropriée.

  • car la fuite ne consiste pas uniquement à partir en courant sans regarder derrière;
  • c'est le cas, par exemple, dans certaines situations où une relation s'annonce malsaine;
  • il n’est pas toujours utile de chercher à résoudre les problèmes et mettre fin rapidement à une altercation verbale en est une forme;
  • la fuite n’est pas de la lâcheté : c’est une condition de survie dans le monde vivant;
  • la fuite n’est pas un échec;
  • et parfois, il est plus utile pour tout le monde d’abandonner.

La fuite peut donc être un acte extrêmement positif, même si elle emporte trop souvent avec elle l'illusion d'un énorme sentiment d'échec, de culpabilité et de frustration. Quand on parle de self-défense, on parle de la protection de son intégrité physique et pas d'ego ou de honte. Quand on a anticipé et que l’on évite un combat, on a gagné avec une efficacité optimale.
 
Combattre
 
L'adage "mieux vaut connaitre 10 techniques qui marchent que 100 qui ne fonctionnent pas" est plus que jamais toujours d'actualité

...