Gérer la distance de combat en krav maga

Krav maga : gérer la distance de combat

Comment gérer la distance de combat dans la rue ?

La plupart des combats de rue sont gagnés par celui qui donne le premier coup bien placé ou invalidant, surtout si elle touche la tête. Surtout si la cible est sans méfiance ou même a le dos tourné à l'agresseur. Voilà pourquoi le premier coup et la gestion de la distance sont si importants. Celui qui gère le mieux et se déplace augmente de façon exponentielle la statistique qui consiste à être le premier à obtenir le coup invalidant avant ou dès que le combat a commencé. Dans la rue l’effet de surprise, le vice, la gestion de la distance sont indissociables et sont les clefs de la réussite.

Réalité de la rue et gestion de la distance

Majoritairement dans les combats de rue, il n'y a pas de choix possible sur la quantité d'espace ou va avoir lieu l'affrontement. Dans le cas d'un environnement où peu ou pas d'espace sont disponibles comme un couloir, un hall ou une petite pièce, il faut savoir s’adapter à toutes superficies. Se former continuellement dans de grandes surfaces où il y a beaucoup de place pour se déplacer provoque un faux sentiment de sécurité, généré par le fait de toujours compter sur l'espace disponible.

Gérer la distance lors d'une altercation

Une altercation implique une certaine quantité de consentement mutuel. Généralement l'altercation commence par une sorte de forme de désaccord, ou avec quelqu'un déterminé à choisir le combat pour "régler" la situation. Il y a souvent beaucoup de temps pour voir une altercation venir. Elle commencera par des insultes, des cris, des bousculades, des menaces ou peut-être une invitation à aller à l'extérieur. Les altercations se produisent également lorsque quelqu'un est confronté à une menace, comme un vol, et décide de résister.

Quelle que soit la cause, il y a souvent beaucoup d'avertissement, et les deux parties sont à peu près prêt à se battre.  Il est généralement possible d'éviter les combats en apaisant la situation ou avec une sortie rapide. Fierté, ego, pression de l'entourage et bien sur, "toutes les substances de loisirs» sont des facteurs qui persuade les gens qu'ils :

  • doivent être agressif ;
  • doivent se battre ;
  • doivent "régler ça entre hommes".

C'est pendant les bousculades mutuelles, les cris et les menaces, que la gestion de la distance doit commencer :

  • Dans quel environnement suis-je ? (même si globalement c'est déjà trop tard de penser à ce paramètre)
  • a quelle distance est positionné mon adversaire ?
  • ne pas le laisser rentrer dans ma zone ;
  • s'il y est déjà, se repositionner le plus rapidement sans donner d'information sur mes intentions ;
  • si nous sommes en mouvement, continuer à garder ma distance ;
  • ...

Dans la rue

Une fois qu'une situation conflictuelle est entré dans sa phase de combat, une tentative de créer la distance sera souvent moins efficace et efficiente pour conclure rapidement la situation de manière satisfaisante.
La capacité à gérer la distance, qui est la capacité de diminuer ou d'augmenter celle-ci en fonction des circonstances est obligatoirement une adaptation. Elle doit être associée à la capacité de la comprendre et de la manipuler, pour déterminer l'espace optimal du point de vue de la géométrie de combat et de la biomécanique avec laquelle on peut atteindre l'objectif.

  • de l'endroit où l'on se trouve ;
  • dans le temps le plus court ;
  • en minimisant les possibilités d'un adversaire d'utiliser son propre espace de travail.
  • ...

Lire : Principes du Krav maga

Le combat au sol

Une légende urbaine affirme que les combats de rue, dans environ 90% des cas, finissent avec les deux personnes au sol pour en découdre dans une combinaison de mouvements de lutte et de coup de poing. Chaque combat est unique et finir le combat au sol n'apportera quasiment jamais une fin satisfaisante. S'il y a des amis ou d’autres individus autour de la personne que l’on amène au sol ou que nous y soyons amenés, se défendre correctement devient totalement impossible. Il n’y a plus de gestion de distance et cela risque de se terminer par la réception en plein visage d’une multitude de multitudes, d’une chaise ou d’une bouteille, impossible à parer.

...