Retzev ou mouvement continu en krav maga

Krav Maga: Retzev ou mouvement continu

Le terme «Retzev» ou « mouvement continu » en krav maga semble être largement mal compris, compte tenu de la richesse des informations qui circulent à ce sujet.
 
Définition
 
Retzev en Hébreu signifie "mouvement continu", mais comme avec tous les concepts, la connaissance de ce concept n’est pas la même chose que la mise en application opérationnelle. Ce n’est que dans cette petite différence en apparence, que les principales idées fausses émergent. Retzev est le plus souvent appelé à tort comme une théorie combative ou une directive.
 
La bonne interprétation est que Retzev est un concept qui pousse le pratiquant de krav maga à utiliser et à exploiter la puissance naturelle dans le mouvement à travers les deux initiatives offensives et défensives au sein d'une technique de self-défense.
 
Avant d'aller plus loin, il est indispensable d'envisager une autre terme hébreu, "stom", qui signifie, « pas pour rien ». En d'autres termes, tout ce qui est fait en krav maga ou dans une technique efficace de self-défense, doit avoir un but directement lié à l'objectif (arrêter l'attaque et rendre impuissant le danger).
 
Mouvement continu
 
Peu importe le mouvement continu s’il ne sert à rien. Retzev est lié aux principes du krav maga par le concept de l'efficacité.
 
En tant que pratiquant, nous ne considérons toujours pas le concept de Retzev, parce qu'une grande partie du concept est déjà intégrée dans le système du krav maga, via les techniques. La façon dont les techniques se déroulent fournisse un sens du timing et de la fluidité qui doivent être exploités si possible.
 

Retzev est, par conséquent, le mouvement continu utilisé dans la poursuite d'un objectif de légitime défense en :

  • se préservant ;
  • en exploitant ses déplacements et ceux de l’adversaire ;
  • en gérant la puissance ;
  • en gérant la vitesse ;
  • en utilisant intuitivement et naturellement son corps.

Opérationnellement
 
Opérationnellement Retzev est donc l'optimisation du mouvement pour mettre fin à un conflit violent. Les grands problèmes potentiels dans l'optimisation de Retzev se composent de :

  • L'angle d'attaque qui dicte souvent de multiples mouvements du même côté et une difficulté de partage entre les pieds pour une position plus avantageuse et/ou une répartition du poids optimisé ;
  • la distance de l'attaque qui dicte où la réponse doit se produire et dans quelle mesure le défenseur doit passer en mode attaquant pour atteindre une position de contrôle ;
  • la hauteur de l'attaque et la réponse requise ;
  • la réponse des attaquants aux initiatives du défenseur ;
  • la résistance physique et la lutte avec combativité.

Optimisation
 
Il faut noter que, quand un attaquant fournit une certaine violence, la force qui affecte négativement l’équilibre et la capacité naturelle à y répondre avec Retzev est quelque peut, voir totalement compromis. Principalement en raison de la diminution de la force, l'équilibre, d'effet de levier, etc...

 

Par conséquent, Retzev est rarement optimale, mais peut être réalisée à différents niveaux substantiels et devrait être utilisé chaque fois que possible.

Éviter se qui n’est pas « stom »
 
Retzev n’est pas non plus simplement le fait de frapper une cible en continu rapidement et sans aucune considération :

  • de rythme ;
  • de déplacement du poids dans les pieds ;
  • de la puissance ;
  • et de l'équilibre.

Transformer la peur en entraînement à fournir une réponse en puissance et en une myriade de coup, envoyé de façon inconsidérée, développe de mauvaises capacités combatives, voir totalement inefficace.
 
Essentiellement, chaque habileté motrice d'une manière spécifique crée une plus grande probabilité que la prochaine habileté motrice soit précise et ainsi de suite.
 
Application
 
Lorsqu'elle est appliquée correctement, un effort efficace de Retzev court-circuite les attaquants. En substance, lors de l'absorption de la puissance et de la vitesse suffisante d'un blocage et d'une réponse continue de combativité, le cerveau de l’attaquant ne plus/pas traiter :

  • le temps entre chaque coup ;
  • ce qu'il faut faire ;
  • et comment le faire.

Retzev bloque efficacement le cerveau de l’attaquant et le traitement de l'information sur :

  •   l'initiative du défenseur ;
  • la prise des décisions fondées sur ces informations ;
  • les actions physiques sur ces décisions.

Conclusion
 
En bref, le processus Retzev accable la capacité des attaquants dans leurs prises de décisions. Le résultat le plus important de Retzev est de faire un effort (même sous stress) pour mettre fin à une violente altercation, mais ne doit pas seulement inclure des réponses efficaces. Cela doit également rendre l'attaquant incapable de répondre à ces réponses. Ce sont les clés fondamentales.

 

18/09/2016