Krav maga et différences de styles ?

Différences de style en Krav Maga

Le système de défense du krav maga remonte seulement aux années 1940. En ce sens, il ne possède donc pas la longue histoire des styles martiaux asiatiques. Le krav maga ne comprend ni règles, ni limitation, étant donné que son seul but met l'accent sur l'arrêt rapide des menaces afin de sauver sa vie ou celle d'autrui. Comment du coup malgré cette « jeunesse », des différences de style de krav maga se seraient elles déjà créé ?
 
La jeunesse du krav maga dans les systèmes de défense ou les arts martiaux revêt une très grande importance. La nature humaine à pour habitude d’adopter des comportements de types « sectaires » ou idéologiquement totalitaire, dès qu'il a la possibilité de le faire. Ou tout du moins dès qu’il est possible de créer des mouvements de pensée différents. Et donc, des styles de krav maga dit différent sont apparus, avec pour chacun la conviction qu’il détient la véritable source.
 
Se cloisonner dans un style de krav maga ?
 
L'aspect central du krav maga est la simplicité, alors que les bagarres, les agressions ou la violence sont obligatoirement désordonnés et chaotiques. Ne serait-il pas plus utile et constructif de ne se cantonner à aucun style, d'éviter d'être restreint par les limites de ce style particulier et de maintenir un esprit totalement ouvert à l'égard de tout. C'est seulement avec un esprit ouvert ou vide que l'on peut voir clairement, sans être bloqué par des limites d'idées et de manières particulières.
 
Les fédérations et les styles de krav maga
 
Entre esprit de compétition, approche éducative, professionnalisation, les fédérations en tout temps ont eu une influence malgré elle sur les styles du krav maga. Telle ou telle personne choisissant pour diverses raisons tel ou tel fédération, des divergences et des normes se sont créer. Le krav maga emprunte-t-il, aux registres du loisir, du sport, du travail ou du bénévolat ? Constitue-t-il un domaine trop sérieux et trop véritable pour être administré par telle ou telle fédération ? La définition et l’administration d’une pratique comme celle-ci soulèvent-elles des enjeux capables de générer autant de conflits ? Toujours et en tout temps. L’idée spontanée et naïve considérant le microcosme du krav maga comme un monde enchanté permettant, soit de se consacrer à des plaisirs sportifs utiles et désintéressés, soit d’acquérir et de transmettre des valeurs nobles, n’est qu’illusoire. Ce microcosme, comme tout monde social, n’échappe pas aux clivages et aux affrontements humains.
 
Tel style de krav maga est bon ou mauvais ?
 
Il n’est pas possible de prétendre que tel style est tout bon ou tout mauvais. Il existe des méthodes de formation, des stratégies dans de nombreux styles et des techniques très efficaces. Mais pour qu'un style soit un style particulier, il doit être défini. Il doit être limité à des moyens particuliers. Et ces limites deviennent les limites. Si le style pratiqué n’est qu’offensif, alors il ne sera pas adapté si quelqu'un sur le terrain possède également ce type offensif. L’imprévisibilité, la détermination et la cruauté peu prendre le dessus car il ne s'agit d'attaques codifiés ni de combat sur un ring. Si le style enseigné ne comporte que des techniques pour certaines zones du corps, le pratiquant sera mal préparé si l’adversaire attaque dans une zone hors limites de ce style... Afin de former une véritable "self-défense", aucun style de véritable krav maga n'est bon ou mauvais. Par contre être limité par un seul style est préjudiciable à la fois mentalement et physiquement. En limitant ce qu’il est possible de voir et ce qu’il est possible de penser, de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas dans « la vraie vie », l'esprit s'enferme.
 
Rompre les murs des styles ?
 
Ce concept est également très important en dehors de la self-défense, terme dont il ne faut jamais oublier le sens : « l’Art de la défense personnelle (Petiot 1982) » ou défendre son intégrité personnelle : pas à gagner. Se limiter à des modes de pensée particuliers, à des idées ou des idéologies particulières n’offre pas de vérité en dehors de ce qu’elle propose. Le pratiquant devient littéralement un prisonnier de ses propres murs imaginaires. Toute chose en dehors de ces murs devient soit mauvais, soit doit être ignorée afin de maintenir la validité de ses murs. En décomposant ses murs de style restrictifs, refusant de s’attacher à toute idéologie ou mode de pensée, alors il est possible d’ouvrir son esprit à la vérité, quelle que soit son origine. La réalité et la vérité existent au-delà de toute idéologie ou système de pensée. La seule façon de voir aussi clairement que possible est de décomposer ses murs.
 
Cela ne signifie pas qu’il faut oublier ce qui a été appris et expérimenté. Mais pour pouvoir voir la vérité au-delà de ce qui est déjà pensé, voir si l’on se trompe, il faut   séparer ces pièces jointes de tous groupes ou idéologie. Pour voir le plus clairement possible, l’esprit doit être libre de le faire. Il doit être détaché du style, de l'idéologie et de la doctrine. La vérité est au-delà de ça.
 
Conclusion
 
L’objectif n’est surtout pas la remise question de techniques ou de stratégie de krav maga qui s'avère :

  • utile ;
  • réel ;
  • démontré dans le temps ;
  • efficaces bio-mécaniquement ;
  • validé sur le terrain ;
  • etc...

Mais la façon dont on pense détermine quoi et comment on le pense. Briser les murs des styles de krav maga permet non seulement de voir au-delà des limites des divers méthodologie fonctionnel de self-défense, mais aussi de vivre la vie aussi librement que possible à chaque instant.

 

08/06/2017


Stratégies d'autodéfense pour femmes

Les meilleures stratégies d'autodéfense et les techniques de self défense s'appliquent aussi bien pour les hommes...
Stratégies d'autodéfense pour femmes

Krav maga sport de combat des femmes ?

Même si le krav maga n'est pas un sport de combat en soi, ce système de self défense (auto-défense) est totalement adapté aux femmes...
Krav maga sport de combat des femmes ?