Le Krav maga, les psychopathes et la société

Krav maga : psychopathes et société

Quel rapport entre le krav maga, les psychopathes et la société ? Ce n’est pas la mauvaise image que les pratiquants de krav maga traînent. Il s’agit d’un phénomène de société auxquels tout un chacun peut être confronté dans sa vie sous une forme plus ou moins grave.

Malgré la croyance populaire, être un psychopathe ne fait pas automatiquement de quelqu'un un criminel (bien que cela aide). Beaucoup d’entre eux évoluent parmi nous, invisible, utilisant leurs traits de caractère pour obtenir ce qu’ils veulent dans la vie, souvent au détriment des autres. De nombreux criminels ont des traits psychopathiques, tels qu'un comportement impulsif, agressif et antisocial. Cependant, un manque de maîtrise de soi et une forte concentration sur le système de récompenses sont fortement liés au comportement criminel. Les scintigraphies (*) cérébrales ont révélé que c'est la différence critique entre un psychopathe ordinaire et un psychopathe criminel.

Les psychopathes sont sans conscience et incapables d'empathie, de culpabilité ou de loyauté envers quiconque sauf eux-mêmes. Ils sont égocentriques à l'extrême, et sont apparemment incapables d'éprouver des émotions humaines profondes, en particulier l'amour et la compassion. Ils sont connus pour leur capacité à endosser de nombreux masques, à changer qui ils sont, en fonction de la personne avec qui ils interagissent. Ils ne semblent sympathiques qu’à leur victime prévue. Ils sont le prédateur invisible parfait. Comme les caméléons, les psychopathes peuvent cacher qui ils sont vraiment et masquer leurs véritables intentions de leurs victimes. Le psychopathe est un prédateur humain invisible presque parfait. Ils leur manquent l'empathie et peut-être même la compréhension la plus élémentaire des sentiments humains parce qu'ils voient la plupart des gens comme faibles, inférieurs et faciles à tromper. Étonnamment, le plus souvent, les victimes finiront par douter de leur propre connaissance de la vérité et changeront leurs propres points de vue pour croire ce que le psychopathe leur dit plutôt que ce qu'ils savent être vrai.

Les psychopathes dans notre société en chiffre

Il est estimé de 1 % à 3 %, le nombre de psychopathes présents dans la population, un chiffre qui grimperait à 23 % en milieu carcéral. Les personnes ayant une personnalité psychopathique où des psychopathes ont en l'occurrence un impact significatif sur le système de justice pénale. Ils sont :

  • vingt à vingt-cinq fois plus susceptibles que les non psychopathes d'aller en prison ;
  • quatre à huit fois plus susceptibles de récidiver violemment que les non psychopathes ;
  • résistants à la plupart des formes de traitements. (1)

21% des chefs d'entreprises montrent des traits psychopathiques, selon une récente étude de l'Université de Bond, aux États-Unis, présentée le 14 septembre au congrès annuel de la Société australienne de psychologie. Sur un échantillon de 261 chefs d'entreprise dans le secteur de la gestion de la chaîne logistique. (2)
Une estimation suggère qu'un employé sur dix à Wall Street est un psychopathe. (3)

Profession avec le plus de psychopathes

Les PDG, les avocats et les représentants des médias mènent la liste des professions avec le plus de psychopathes. Rien de tout cela signifie que chaque PDG ou avocat est un psychopathe, il y a plutôt un chevauchement entre les traits de personnalité psychopathiques et les types de personnes qui exercent ces professions.

Repérer les psychopathes dangereux

Tous les psychopathes ne sont pas les mêmes. Il existe deux types de psychopathes, primaire et secondaire. Les psychopathes primaires peuvent être coopératifs et utiles. Les psychopathes secondaires, sont généralement destructeurs et se comportent mal en société. Mme Nora Schütte, auteur de l'étude, a déclaré que les psychopathes primaires sont marqués par le trait de «dominance intrépide»: «les personnes ayant ce trait de caractère veulent se frayer un chemin, ne pas avoir peur des conséquences de leurs actions et supportent très bien le stress. (4) Les psychopathes semblent également avoir en abondance les qualités humaines les plus désirées, mais surtout le calme et la confiance en soi tranquille. Qualité que tout le monde désirerait obtenir. Le psychopathe est impassible, intouchable, tout au moins en apparence, mais il ne s’agit surtout pas de le contrarier ou de toucher son ego. Dans beaucoup de cas, l’attirance magnétique du psychopathe sur les femmes (car il y a moins de 1 % de femmes psychopathes), semble presque surnaturelle. L’hypothèse du psychiatre américain Hervey Cleckley au sujet de la psychopathie est qu’il s’agit d’une réelle maladie mentale : un déficit affectif profond et incurable. (5)

Les caractéristiques du psychopathe

Les psychopathes sont égoïstes, manipulateurs, intrépides, dominateurs et, surtout, manquent d'empathie. Tous les psychopathes partagent 3 caractéristiques communes : l’égocentrisme, l’absence d’empathie, l’incapacité de remords ou de culpabilité.

  • il fait du mimétisme pour plaire et créer une fausse empathie ;
  • il reporte ses propres problèmes sur l’autre, qui est son objet ;
  • il assimile l’autre comme un objet et en lui faisant mal, annihile les siens ;
  • il ment, sans arrêt, inventera toutes sortes de fausses histoires pour attirer la sympathie, provoquer la compassion, jouer sur le facteur pitié.
  • la vérité est qu’il traverse la vie dans un incubateur et est très peu touché réellement ;
  • quand il est attrapé dans un mensonge il en fabrique un autre et ne se soucie pas s’il est découvert.
  • s’il prétend être touché par quelque chose, quelques minutes plus tard, il fait autre chose et oublie vraiment ce qui s’est passé avant. (6)

Conclusion

Que cherche le psychopathe chez sa victime, quand il ne s’agit pas de biens matériels et de pouvoir ? Selon H. Cleckley, le psychopathe est une créature ambivalente, parée d’un très séduisant voile de normalité. Mais celui-ci dissimule un cœur pauvre en émotions et profondément perturbé. À la fois charmants, centrés sur soi-même, malhonnête, dénués du moindre sentiment de culpabilité et capables de cruauté.

Sources

(*) Méthode d'imagerie médicale de médecine qui produit une image fonctionnelle par l'administration d'un médicament radioactif.
(1) The criminal psychopath : history, neuroscience, treatment and economics. Kent A. Kiehl and Morris B. Hoffman 16 juin 2014
(2) Nathan Brookes (psychologie judiciaire), les chercheurs Katarina Fritzon (Université de Bond) et Simon Croom (Université de San Diego).
(3) www.theatlantic.com/health/archive/2012/03/is-wall-street-full-of-psychopaths/254944/
(4) The Role of Interpersonal Influence in Counterbalancing Psychopathic Personality Trait Facets at Work. Nora Schütte, Gerhard Blickle, Rachel E. Frieder, Andreas Wihler, Florian Schnitzler, Janis Heupel, Ingo Zettler 10 juillet 2016

(5) The mask of sanity; an attempt to reinterpret the so-called psychopathic personality. Cleckley, H. 1941.
Le manipulateur pervers narcissique. Comment s’en libérer ?  Geneviève SCHMIT
(6) Individual differences in bitter taste preferences are associated with antisocial personality traits. Author links open overlay Panel. Christina Sagioglou. Tobias Greitemeyer 1 Janvier 2016


Self-défense : technique anti agression ?

En self-défense la mise en application de technique anti agression s'applique à partir du moment ou le contact avec l'agresseur est effectif...
Self-défense : technique anti agression ?

Krav maga : le vrai visage de la violence

Le vrai visage de la violence ne fait pas partie d'une jolie histoire avec le gentil qui gagne toujours à la fin...
Krav maga : le vrai visage de la violence